Plus d'informations sur la pièce!
Écrivez-nous Retour à l'accueil Écrivez-nous
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

OPÉRA COMIQUE

Le Mariage de Marie à Gusse à Baptisse

L'affiche de la création théâtrale par Les Treize de l’Université Laval

                                                Alfred Marin et Jean-Pierre Coljon

L'histoire

Le Mariage de Marie à Gusse à Baptisse raconte le séjour d'un Parisien dans la Beauce québécoise des années 1920 pour y apprendre la production et le négoce du sirop d'érable. Il demeure chez les Poulin dont le père veut à tout prix être nommé président d'honneur de la Coopérative des producteurs de sirop d'érable de Beauce. Notre Parisien tombe en amour avec Marie Poulin, dite Marie à Gusse à Baptisse, déjà fiancée à Adélard de Saint-Joseph, le village rival. Mais comment séduire la belle Mariveraine quand on est Français ? Il devra, bien sûr, adopter les comportements et la « parlure » des Beaucerons, ce qui provoque l'hilarité. Choc culturel, choc de langage et choc amoureux… Mais, à la fin, qui marie Marie ? Et qui sera nommé président d'honneur de la Coop ?

Il s'agit bien sûr d'une comédie, avec, pour toile de fond, la dynamique relationnelle entre Français et Québécois, complexe et chargée d'émotions. Mais attention : si on rit, on ne se moque pas, les deux cultures étant respectées.

 L’opéra comique

 ·        Compositeur : Alfred Marin et librettiste : Jean-Pierre Coljon

·        Sept personnages/chanteurs lyriques :

1.       Marie : soprano

2.      M. Poulin : ténor

3.      Richard : ténor

4.      Adélard : baryton

5.      M. Cliche : baryton

6.      Mme Poulin : mezzo-soprano

7.      Le président de la Coop : baryton

 

Six instruments : piano, violon, bugle, saxophone, contrebasse et accordéon

        Durée : deux heures

        Chanté en français (parlure de Beauce pour sept personnages et français de Paris pour un personnage, Richard)

        L'action se déroule à Sainte-Marie-de-Beauce en 1927-1928

PRODUCTIONS THÉATRALES À CE JOUR

Au théâtre, la comédie romantique, Le Mariage de Marie à Gusse à Baptisse, a été créée en 2005 et a fait l'objet de sept productions qui ont offert vingt-huit représentations dans huit villes du Québec et de l’Ontario devant près de 6 000 spectateurs enthousiastes.

Le Mariage s’est mérité plusieurs prix au Gala des Treiz’Or de l’Université Laval en 2005 et était en nomination au Gala des Arlequins de juin 2014.

Pour obtenir le livret ou les partitions, contactez : jpcoljon@gmail.com


DE LA COMÉDIE ROMANTIQUE À L'OPÉRA COMIQUE

L'opéra étant l'union parfaie du théâtre et de la musique, la comédie romantique Le Mariage de Marie à Gusse à Baptisse de Jean-Pierre Coljon est devenue, avec la musique du compositeur Alfred Marin, un opéra comique !

L'organisme sans but lucratif (OBNL) Tempêtes et Passions ayant manifesté un vif intérêt pour ce projet, il souhaite que ce premier opéra comique québécois en "parlure" beauceronne des années 1920 soit produit sous peu, en tout ou en partie ,d'abord au Québec, puis dans la Francophonie.

Le mandat de l'OBNL 
Tempêtes et Passions est, notamment, de favoriser la production de coneerts lyriques et de diversifier l'offre musicale à Québec.

Dans le cadre des Prix d'excellence des arts et de la culture de la ville de Québec, Guy Lessard, président de l'OBNL Tempêtes et Passions, s'est vu décerner, le 30 novembre 2015, le Prix de la Fondation de l'Opéra de Québec 2015. 




D'origine belge, l'opéra a tenu une place importante dans le parcours de vie de Jean-Pierre Coljon :

- d'abord, rappelons que la Belgique est le seul pays au monde né d'un opéra, La Muette de  Portici, qui a dégénéré en révolte, puis en révolution, et enfin, en 1830, en déclaration d'indépendance : les Belges ont l'opéra dans le sang et dans leur inconscient collectif !
- ensuite, enfant et adolescent, son père m'obligeait à écouter les opéras de Wagner, de Mozart, etc. Avant d'aimer l'opéra au point d'écrire le livret du "Mariage de Marie à Gusse à Baptisse", il a appris à détester l'opéra.

Pour Information : www.joenonante.qc.ca


© Les Productions Joe Nonante, 2004-2010